Brik @ Brak

Journal Brik @ Brak

J6-09 McDonald : plaisir ou assassins sanguinaires ?

Rédigé par Alexis 1 commentaire

Tout d'abord, on retrouve dans les frites de McDonald un dérivé du pétrole, nocif à haute dose, le butylhydroquinone tertiaire.
Consommé en grande quantité, le pyrophosphate de sodium peut provoquer des irritations du tube digestif. Consommé en petite quantité, il n'est pas toxique.
On retrouve un ingrédient non nocif, l'arôme de bœuf. Mais que fait-il dans ces frites ? Est-il utilisé pour cacher un goût désagréable ? C'est plus que possible. La présence de cet additif va effrayer les végétariens, qui pensaient manger des frites … normales.

S’ils ne sont pas dangereux, ces divers ingrédients peuvent avoir d’autres effets néfastes sur l’organisme. Ils peuvent par exemple perturber le système endocrinien et entraîner une prise de poids rapide et anormale.

Mais la société McDonald sait ce qu'elle fait. Elle assure sa rentabilité en utilisant de tels additifs. Dans leurs frites se trouve un «ingrédient »présent dans le shampoing, du polydiméthylsiloxane, pour éviter que la friture ne mousse. Lorsque l’on plonge des frites congelées dans un bain d’huile, l’eau qu’elles contiennent se mélange à l’huile, ce qui la fait mousser et qui avance sa date de péremption.
En utilisant cet additif, le fast-food peut conserver ses huiles de friture plus longtemps et donc faire des économies.

Cela va toucher, bien sûr, les 30-110 ans, qui font attention à eux. Or les adolescents et jeunes adultes vont au contraire ne pas y faire attention et continuer à en consommer. Et vous, qu'allez-vous choisir ? Continuer à en manger tout le temps, de temps en temps, ou jamais ?

Rédacteur en chef depuis le début de l'aventure du journal, je suis plein de curiosité que j'aime vous faire partager.

Les tops et les "le Saviez-vous ?" sont mes articles les plus fréquents, mais il m'arrive d'écrire des articles sur un sujet précis.

 

1 commentaire

#1  - Pâko a dit :

j'adore les frites, mais pas ceux de McDo. Elles sont crades... et elles puent...

Répondre

Écrire un commentaire

Capcha
Entrez le code de l'image

Fil RSS des commentaires de cet article