Brik @ Brak

Journal Brik @ Brak

J6-05 Médecins sans frontières

Rédigé par Brik@Brak 1 commentaire

Une association qui voyage pour guérir ...

I- MSF, ça sert à quoi ?

Médecins Sans Frontières est une association qui œuvre pour les personnes dont la santé est en danger, principalement dans les pays en guerre, ayant une épidémie grave - comme Ebola - , des catastrophes naturelles, ou même des coins sans soins médicaux. Un village perdu en pleine forêt amazonienne n'aura généralement pas de médecins, et si une vague de grave maladie touche ce village, Médecins Sans Frontières sera là pour les soigner. La majorité des raisons d'interventions sur le terrain de MSF, sont les pays touchés par des conflits. MSF investit dans des hôpitaux ou des cliniques, mais assure aussi la chirurgie d'urgence. Parce qu'ils sont pauvres, des milliards d'habitants du monde n'ont pas de soins, et souffrent du paludisme, du sida, ou de tuberculose. Aujourd'hui, MSF traite Ebola en Sierra Leonne, Guinée, et Liberia. Dans les pays ravagés par un cyclone, ou un séisme, MSF distribue des kits de survie, des couvertures … mais surtout des soins médicaux ! Dans presque tous les pays, même la France, des milliers de personnes tels que les étrangers "illégaux", les enfants abandonnés, les personnes âgées… sont privés de soins vitaux en raison de politiques d’exclusion à leur égard.  Les interventions de MSF en faveur de ces groupes représentent une part modeste de leurs activités, car  « ils doutent de la légitimité et de la capacité d’une organisation humanitaire à impulser des changements à long terme sur des problématiques politiques. » Comme ils le disent sur leur site.

Les maladies dont MSF se charge sont : le choléra, cette « maladie des mains sales », qui est une infection intestinale très contagieuse, les fièvres d'Ebola et de Marburg, qui sont des fièvres hémorragiques mortelles aux symptômes multiples qui se transmettent par le sang, les liquides biologiques, les sécrétions et tissus des personnes ou animaux malades, la trypanosomiase, plus connue sous le nom de « maladie du sommeil », maladie parasitaire mortelle qui sévit principalement en Afrique subsaharienne. S'il y en a, parmi ces maladies, quelques unes que vous ne connaissez pas, levez la main! Ils s'occupent aussi de la tuberculose, du sida, des soins psychiques, de la rougeole, du paludisme, de la méningite, de la dengue, de la malnutrition, du pian et des fistules vésico-vaginales.


Explication des maladies :

Tuberculose
La tuberculose est l’une des principales causes de mortalité dans le monde. Mais les outils diagnostiques et les traitements restent obsolètes. En 2010, MSF a traité plus de 30 000 personnes atteintes de tuberculose dans une trentaine de pays.

Soins psychiques
MSF prodigue depuis longtemps des soins psychiques pour répondre à la souffrance psychologique et prendre en charge les troubles qui en découlent. Ces soins occupent désormais une place importante dans le champ de la médecine humanitaire.

Paludisme
Maladie parasitaire la plus répandue au monde, le paludisme ou malaria touche entre 300 et 500 millions de personnes chaque année. En 2009, les équipes de MSF ont pris en charge plus d’un million de personnes en Afrique.

Dengue
La dengue est une fièvre virale transmise à l'homme par la piqûre d'un moustique. Si la forme simple de la dengue est une maladie bénigne, la forme grave de la maladie, qui concerne 1% de l'ensemble des cas dans le monde, peut être mortelle.

Pian
Le pian est une infection chronique non vénérienne et non mortelle mais qui peut entraîner des mutilations ou déformations définitives puisqu’elle atteint les os, les articulations, le cartilage, ainsi que des infections chroniques.

Choléra
Le choléra, cette « maladie des mains sales », est une infection intestinale très contagieuse. Chez la personne atteinte, elle a un développement très rapide, voire fulgurant. Mais lorsqu’elle est prise en charge à temps, il s’agit d’une maladie relativement simple à traiter.

Trypanosomiase
Plus connue sous le nom de « maladie du sommeil », la trypanosomiase humaine africaine est une maladie parasitaire mortelle, qui sévit principalement en Afrique subsaharienne.

VIH / Sida
Avec 33 millions de personnes séropositives estimées dans le monde, le VIH/sida continue de faire des ravages, particulièrement dans les pays d'Afrique subsaharienne qui concentrent 70% des personnes vivant avec le virus du sida.

Rougeole
Le nombre de cas de rougeole a considérablement baissé au cours des 20 dernières années, jusqu’à susciter l’espoir d’une éradication totale. Mais en 2010, de nombreuses épidémies sont réapparues. Cette maladie, qu’on croit bénigne, peut être dangereuse, surtout chez les enfants de moins de cinq ans. 

Méningite
Depuis des années, MSF intervient en urgence lors d’épidémies de méningite. En 2009, la plus grande campagne de vaccination jamais réalisée par MSF a permis d’immuniser plus de sept millions de personnes au Niger, au Tchad et au Nigeria.

Malnutrition
Selon l'Unicef, près de 195 millions d'enfants dans le monde souffriraient de malnutrition. Et chaque année, la malnutrition est à l'origine d'au moins un tiers des décès des 8 millions d'enfants de moins de cinq ans.

Fistules vésico-vaginales
La fistule vésico-vaginale est une communication anormale entre la vessie et le vagin, entrainant une perte involontaire d’urine. Elle survient plus généralement pendant un accouchement prolongé et difficile. 


II- Les chiffres (2013)

   II.1- Introduction

MSF est soutenu par plus de 535 000 donateurs.
Ils agissent dans plus de 30 pays avec plus de 80 projets.

   II.2- Une association indépendante

88,44 % des dépenses sont utilisés pour les missions sociales.

 

 

95,8 % des ressources financières sont d'origine privée.

 

 

   II.3- Actions

Grâce aux dons, MSF a pu organiser :
- 1 252 800 consultations
- 822 000 doses de vaccins
- le traitement de 426 000 cas de paludisme
- 33 000 interventions chirurgicales
- la prise en charge de 33 768 enfants malnutris
- 29 224 naissances dans les maternités MSF.

 

   II.4- Résultats

Leurs actions ont heureusement eu des résultats :

 

1) Au Mali, 162 000 enfants ont eu un traitement contre le paludisme, ce qui a entraîné 80 % de baisse de la maladie dans le pays.


2) À Malawi, 35 000 personnes ont été soignées contre le sida. Résultat : 62 % des gens ayant reçu le traitement ne risquaient plus de transmettre la maladie.


3) Aux Philippines, grâce à 1,2 Millions d'Euros collectés, 30 700 consultations, 466 interventions chirurgicales ainsi que 360 naissances assistées ont pu être organisées.

4) En Syrie, grâce à 1,1 Millions d'Euros collectés, 21 679 consultations, 3 604 interventions chirurgicales et la vaccination de 68 000 enfants contre la rougeole ont pu être organisées.

 

III- Deux grandes opérations effectuées

   III.1- GAZA

Dès le 7 juillet, les bombes commencent à tomber, faisant 1814 victimes palestiniennes et 67 israéliennes.

L'hôpital Al Shifa a été touché par un obus, qui a endommagé 25 structures médicales. 10 jours après, MSF est arrivé pour aider l'hôpital.

« Les équipes étaient super inquiètes d'avoir des morts plein les roues et des blocs opératoires qui tournaient 24h/24. » confie Mathilde Berthelot, responsable de programme MSF. « Nos équipes travaillaient de nuit pour relayer le personnel de la Santé du ministère qui était épuisé ».

 

Les blessés (blessures multiples, brûlures, ou encore éclats d'obus) arrivaient « par vagues successives ». Majoritairement des femmes et des enfants, ils étaient souvent trop nombreux pour les équipes médicales.

Les objectifs de MSF sur cette affaire étaient :
- retravailler sur la chirurgie réparatrice (brûlures, par exemple)
- travailler sur les soins intensifs
- renforcer les soins post-opératoires.

 

   III.2- Afrique de l'Ouest – ÉBOLA

 

La présidente internationale de Médecins Sans Frontières a dénoncé à l'ONU l'échec de la stratégie actuelle de la lutte contre Ébola.
Personne n'arrivait à faire face à l'explosion du nombre de cas. Les équipes étaient débordées, elle avaient pris en charge plus de 1 000 cas dans 5 centres de traitement différents. Chaque nouveau centre voit arriver des malades à toute vitesse.

« Le système est complètement débordé et les malades sont de plus en plus nombreux » témoigne Lindis Hurum, coordinatrice d'urgence MSF.

Pour contrer l'épidémie, il ne faut pas sévir sur les malades, mais construire des nouveaux centres de traitement,  des nouveaux laboratoires mobiles et avoir plus de personnel plus qualifié.

 

IV- Historique

Médecin Sans Frontières est une association médicale humanitaire créée en 1971 par des médecins et des journalistes du magazine TONUS.
Quelques dates marquantes :

1971 : Guerre au Nigéria où se rendent des médecins de la Croix Rouge . Mais face au génocide et au peu de pouvoir qu’ils ont, ils décident avec quelques journalistes de créer MSF le 21 décembre 1971.
Leur but est de pouvoir intervenir quelque soit l'endroit en situation d'urgence pour exercer leur fonction qui est de soigner et de sauver des vies, qu’il s’agisse de guerre ou de catastrophes naturelles.

1976 : Guerre de Beyrouth, intervention de MSF pendant 7 mois et première intervention chirurgicale sur un lieu de guerre.

1980 : Intervention de MSF dans les camps de réfugiés Pakistanais lors de la guerre en Afghanistan.

1984 : MSF est en Ethiopie. La famine fait rage, et les aides humanitaire n’arrivent pas et sont détournées. MSF rapporte ces informations et se fait expulser d’Ethiopie. Il y aura plus de 100 000 morts.

1991 : Première opération majeure de secours pour MSF auprès de dizaines de milliers de Kurdes Irakiens privés de tout.

1991 : 20 ans de MSF. Les catastrophes naturelles font rage en cette période.

1994 : Guerre au Rwanda: des milliers de morts. MSF est sur place et prend la parole pour qualifier ces massacres de génocide.

1995 : Abandon de Srebrenica, déportation de 40000 personnes, 22 membres de MSF seront blessés.

1999 : MSF obtient le Prix Nobel de la Paix.

2000 : MSF se bat pour la Couverture Maladie Universelle (CMU), qui sera finalement votée et entrera en vigueur cette même année reprenant 25 propositions de MSF.

2001 : Premier programme par MSF de prise en charge du SIDA, en Thaïlande.

2002 : Angola, 29000 enfants mal nourris, intervention de 2400 membres de MSF dans le pays.

2004 : Soudan, mise en place d’une opération massive d’aide par MSF.

2005 : TSUNAMI en Thaïlande: après une semaine, MSF demande de stopper les dons.

2006 : MSF traite 65000 enfants mal nourris avec un nouveau produit à base de lait. Le taux de guérison est de plus de 90%

2008 : Intervention auprès des congolais

2009 : Epidémie de Méningite en Afrique de l’Ouest: MSF intervient pour vacciner plus de 8 millions de personnes.

2010 : Séisme en HAITI: MSF déploie du matériel et du personnel.

 

Article écrit par Alexis et Noé.

Si tu lis ceci, c'est sans doute que c'est une vidéo là-haut (il y a 92,38% de chance que ce soit ça)...

Bah c'est tout ce qu'on a à te dire...

Ah non : abonne-toi !

 

1 commentaire

#1  - Pâko a dit :

MSF ? indispensable... malheureusement...
À soutenir !

Répondre

Écrire un commentaire

Capcha
Entrez le code de l'image

Fil RSS des commentaires de cet article