Brik @ Brak

Journal Brik @ Brak

J6-13 Découverte : Philae

Rédigé par Romain 1 commentaire

L’E.S.A. s’est posé sur une Comète !

1. Philae, Rosetta, Churyumov-Gerasimenko!

   Le 12 novembre 2014 :
A 9 h 35 (heure de Paris), l'atterrisseur Philae s'est détaché de la sonde européenne Rosetta. La confirmation de l'opération est parvenue sur Terre à 10 h 03. Le robot intrépide doit toucher la comète 7 heures plus tard. Il faut en effet 28 minutes au signal pour parcourir les 510 millions de kilomètres qui séparent Rosetta des antennes de réception, sur la Terre.
Philae a été propulsé à l'aide d'un système de vis sans fin à la vitesse très modérée de 19 cm/s (0,7 km/h). L'atterrisseur Philae est arrivé à 16h35 sur la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko (dit : « Chury »)

Le gros de la mission va durer seulement 54 heures en puisant sur des batteries au lithium non rechargeables. Des panneaux solaires situés sur Philae devraient lui permettre de tenir quelques mois supplémentaires, mais avec une source d'énergie moindre.

Philae en route pour Chury.

 

Philea a pris cette dernière photo de Rosetta.

 

la sonde Rosetta se situe à 16 km de 67P/Churyumov-Gerasimenko

 

2. L’atterrissage de Philae
 

La caméra Osiris à bord de la sonde Rosetta a photographié l'atterrissage de Philae sur la comète "Chury".
Ces clichés exceptionnels montrent le robot juste avant et après son premier rebond sur Churyumov-Gerasimenko. Les traces au sol sont bien visibles.
En fait, ses harpons et son petit moteur-fusée n'ont pas fonctionné. Le module européen Philae a effectué un second rebond plus petit avant de se poser pour de bon. Il a pu accomplir sa mission principale sur la comète avec succès malgré cette arrivée peu orthodoxe.
Au bout de 57 heures de service sur ses batteries principales, il a été mis en sommeil en attendant une meilleure exposition au Soleil pour alimenter ses panneaux solaires.

 

Le module Philae a finalement transmis cette image de la surface de la comète Churyumov-Gerasimenko, ce jeudi 13 novembre 2014. Il s'agit de l'assemblage de deux photos prises par deux caméras CIVA qui sont disposées autour de Philae. Diffusée par l'ESA à 11 h (heure de Paris), cette image ajoute au mystère qui préside aux circonstances dans lesquelles le robot Philae s'est posé.
Philae semble contre un rocher, dont on discerne très bien les détails. Apparaît en bas à gauche l'un des trois pieds de son train d'atterrissage.

1 commentaire

#1  - Pâko a dit :

une prouesse technologique hors normes !

Répondre

Écrire un commentaire

Capcha
Entrez le code de l'image

Fil RSS des commentaires de cet article