Brik @ Brak

Journal Brik @ Brak

J4-11 Révoltant : Une taxe pour respirer

Rédigé par Noé Aucun commentaire

 Quand une nouvelle taxe arrive, on dit parfois « Et ils vont aussi instaurer une taxe pour respirer ?! » en plaisantant légèrement.

C'est maintenant une réalité, dans l'aéroport de Caracas, depuis que l'aéroport de la capitale du Venezuela a installé un nouveau système d'air conditionné capable d'envoyer de l'ozone dans l'air pour le purifier. Cet ozone détruit aussi les bactéries et les contaminants.

En outre, le Venezuela avait vendu des billets d'avion de compagnies aériennes étrangères sans les avoir remboursées. l'État leur doit un peu plus de trois milliards de dollars. Cet argent s'est, semble-t-il, volatilisé... Des tensions sont donc apparues entre le Venezuela et les firmes étrangères :
- Delta Airline a transformé ses vols quotidiens en un vol hebdomadaire à cette destination.
- American Airline a réduit ses vols de 80 %.
- Air Canada a carrément pris la décision de ne plus desservir cette destination.

Pour rembourser ces « dépenses », le gouvernement a mis en place une taxe d'environ 15 euros par personne.

Cette taxe a été le sujet de nombreux réseaux sociaux. Le journaliste vénézuélien David Martinez a écrit « Quelqu’un peut m’expliquer pour l’ozone à l’aéroport de Caracas ? Les toilettes n’ont pas d’eau, l’air conditionné est cassé et il y a des chiens errants à l’intérieur. Par contre, ils ont de l’ozone ? ». 

Rédacteur en chef depuis la création de Brik@Brak (à laquelle j'ai contribué) en 2014, je suis maintenant le réalisateur et le monteur de toutes les vidéos de B@B. Je m'occupe également de la partie design du site. Toutes ces occupations font que je n'ai plus tellement le temps pour écrire des articles, mais ne vous inquiétez pas, j'en fais encore.

 

Écrire un commentaire

Capcha
Entrez le code de l'image

Fil RSS des commentaires de cet article