Brik @ Brak

Journal Brik @ Brak

B@B #104 - Top 5 des CATASTROPHES aériennes les plus INCROYABLES

Rédigé par Alexis 3 commentaires

Certains crash d'avions sont impressionnants, voire effrayants. Après le crash dans les Alpes, retour sur 5 atterrissages douloureux...

 

 

1/ Catastrophe de Ténérife

Le 27 mars 1977, sur l'aéroport de Los Rodeos, situé au nord de l'île de Ténérife un boeing 747 de la compagnie aérienne néerlandaise KLM percute un autre boeing 747 de la compagnie Pan American. Comment cet accident a-t-il pu se produire ?

Déroulement de la catastrophe :

Lors de l'approche de sa destination, l'appareil de la Pan American reçoit un appel l'informant qu'un attentat a eu lieu à l'aéroport de Las Palmas et que tous les appareils sont déroutés vers le petit aéroport de Los Rodeos. Le Boeing de la KLM reçoit le même ordre.

Pour mieux comprendre la suite des évènements, regardez ces cartes :

L'aéroport de Las Palmas vient de rouvrir et le Boeing de la Pan American s'apprête à décoller. Mais il est bloqué par l'appareil de la KLM qui s'était arrêté pour faire le plein de kérosène, ainsi que par un camion citerne.

L'appareil de la PanAm reçoit comme instruction de se déporter sur la bretelle numéro 4 afin de laisser décoller l'appareil de la KLM. Or ce dernier décolle soudainement et, malgré des tentatives pour maîtriser l'avion, l'appareil néerlandais rentre à plus de 300 km/h dans celui de la PanAm.

583 morts.

Aucun survivant dans la compagnie KLM, sauf une passagère, qui a préféré rester à l'aéroport.

Le pilote, le copilote, le mécanicien, 4 hôtesses (Dorothy Kelly, Carla Johnson, Joan Jackson et Suzanne Donovan) et 54 passagers de la PanAmerican ont survécu, sortant de la carcasse ouverte et en flammes. C'est le crash le plus meurtrier de l'histoire.

 

2/ Vol 17 de la Malaysia Airlines

Le 17 juillet 2014 à 12h14, un Boeing 777-200ER décolle d'Amsterdam. Son arrivée est prévue le lendemain à Kuala Lumpur.

La route du vol diffère de celle prévue initialement, évitant de survoler une zone de conflit où s'affrontent les combattants de Donetsk et les forces armées ukrainiennes. Le vol se fait toucher par un missile lancé du côté des séparatistes pro-russes.

L'avion s'écrase à côté du village de Hrabove, causant la mort de 298 personnes.

Après deux ans d'enquête, le parquet néerlandais présente les conclusions préliminaires de son enquête. Il ressort que le missile Buk a été tiré depuis la partie du territoire ukrainien contrôlée par les séparatistes pro-russes, et que le missile ainsi que la plate-forme de tir ont été amenés là depuis la Russie.

 

 

3/ Vol 901 Air New Zealand

Le 28 novembre 1979, un DC-10 décolle d'Auckland, au nord de la Nouvelle Zélande. Il doit effectuer un vol touristique au dessus du pôle sud magnétique. Alors qu'il survole la banquise, il s'écrase sur le Mont Erebus, à cause d'un plan de vol erroné. L'appareil fut retrouvé onze heures après, sans survivant.

 

4/ Vol 370 Malaysia Airlines

Le 8 mars 2014 à minuit, le Boeing 777 de la Malaysia Airlines décolle de l'aéroport de Kuala Lumpur. Il est à destination de Pékin, et a à son bord 227 passagers et douze membres d'équipage. Trente-huit minutes après son décollage, l'avion quitte l'espace aérien malaisien.

Le transpondeur est coupé peu après et l'appareil disparaît des écrans radars vietnamiens. Plusieurs tentatives de contact restent vaines, sauf une, embrouillée et brève, faite par le pilote d'un avion à proximité. Une heure après l'arrivée théorique de l'appareil à Pékin, Malaysia Airlines annonce la disparition de l'avion. Selon l'amiral Ngo Van Phat, la compagnie a perdu le contact avec l'appareil à « environ 153 milles marins (300 km) » au sud des îles Tho Chu. Le site d'information en ligne Vietnam Express affirme que les autorités ont capté le signal de l'une des balises de détresse de l'avion.

En l'absence de signaux de détresse ou d'autres indications signalant un problème, la thèse de la désintégration brutale de l'appareil est privilégiée par les enquêteurs. Les autorités évoquent une piste terroriste. Cependant aucun des passagers ne serait lié à un groupe terroriste. A ce jour, l'avion n'a toujours pas été retrouvé.

 

 

5/ Vol 296 Air France

Le 26 juin 1988, un Airbus A320 décolle de l'Aéroport de Bâle-Mulhouse en direction de l’aérodrome d'Habsheim. Il doit effectuer un vol au dessus d'un meeting aérien, et le commandant décide de voler en alpha max, c'est-à-dire à quelques mètres au-dessus du sol, et le nez légèrement piqué. A son bord, 136 passagers ayant gagné un concours organisé par les DNA, le journal local.

L'avion effectue le vol à basse altitude, mais les commandants de bord ne remarquent pas la forêt en bout de piste. L'avion râpe la cime des arbres avant de s'écraser plus loin dans la forêt. Heureusement, tout le monde est sain et sauf. Mais ils ne sont pas sauvés pour autant. L'aile de l'avion prend feu. Les passagers à bord sont coincés dans la fournaise. La plupart des passagers parviennent à se détacher, sauf une petite fille, coincée. C'est alors qu'une des passagères arrive et tente de la secourir, en vain. Les deux sont mortes asphyxiées. Une troisième personne, tétraplégique, va aussi y laisser sa peau.
Au total, 133 blessés, et 3 morts.
Ce crash n'aurait pas pu tomber à un pire moment pour Airbus: l'A320 venait tout juste de sortir, représentant une avancée phénoménale qui avait pour ambition d'éliminer toute concurrence, notamment celle de son homologue américain Boeing.

Rédacteur en chef depuis le début de l'aventure du journal, je suis plein de curiosité que j'aime vous faire partager.

Les tops et les "le Saviez-vous ?" sont mes articles les plus fréquents, mais il m'arrive d'écrire des articles sur un sujet précis.

 

3 commentaires

#1  - GibGas a dit :

à partir d'aujourd'hui, je ne prends plus que la moto !

Répondre
#2  - levellers a dit :

Quel est la compagnie la plus sûre?

Répondre
#3  - Alexis a dit :

Selon une étude de JACDEC (Jet Airliner Crash Data Evaluation Centre) se basant sur l'âge de la flotte, le nombre de destinations desservies, les incidents graves ou légers relevés les années précédentes, les audits de sécurité, mais aussi la transparence des compagnies, leur chiffre d'affaires, les trois compagnies les plus sûres sont Cathay Pacific, Air New Zealand et Hainan Airlines.
Air France n'est pas dans le classement, mais KLM, fusionné en 2007 avec cette dernière, est cinquième.

Répondre

Écrire un commentaire

Capcha
Entrez le code de l'image

Fil RSS des commentaires de cet article