Brik @ Brak

Journal Brik @ Brak

B@B #83 - L'histoire du Bic

Rédigé par Noé 4 commentaires

Vous en utilisez très certainement tous les jours. Mais connaissez-vous son histoire ?

    Introduction

    Le Groupe Bic est localisé à Clichy, au Nord de Paris et est né en 1945. Le nom initial était « PPA » pour « Porte-plume, Porte-mine et Accessoires ». Le stylo à bille comme nous le connaissons à été inventé pour un souci d'économie : ce sont des stylos bon marché et jetables.

 

    Baron Bich, le fondateur

    Né le 29 juillet 1914 à Turin et mort le 30 mai 1994 à Paris, Marcel Bich est un industriel français d'origine italienne. Jusqu'en 1945, date à laquelle il rachète un petit atelier à Clichy avec Édouard Buffard, il était directeur des « Encres Stephens ». Il fonde alors PPA qui ne marche pas très bien… Mais c'est là que tout commence et la situation se redresse.

 

   Histoire

   Le 25 octobre 1945, le baron Marcel Bich et Édouard Buffard lancent l'entrerise PPA. Ils y vendent alors diverses pièces de stylos plume et de porte-mines ainsi que - comme l'indique le nom - des accessoires pour ces deux outils.

   Très vite, ils décident de racheter le brevet du stylo à bille inventé en 1938 par László Biró, un hongrois.

   En 1950, ils lancent le premier stylo à bille de l'entreprise. Il s'appelle le « Bic Cristal » et remporte un succès monstre puisqu'il est encore le stylo le plus vendu dans le monde.

   En 1953, « PPA » se transforme en « Bic » qui est un racourci de « Bich », le nom de famille du baron fondateur.

   Après ce succès sans cesse grandissant, Bic lance une gamme de stylos à bille de luxe le 20 novembre 1962. Mais cette gamme fut totalement ignorée car elle s'éloignait trop de l'idée de départ (le stylo pas cher et jetable).

   En 1962 (la même année que la gamme de luxe), Bic change son logo qui devient, à quelques détails près, celui que l'on connait : un écolier à tête de bille à côté du nom de la marque. Il fut créé pour attirer l'attention des écoliers, le public désormais visé par la marque.

 

   Devant le succès rencontré par ces stylos, Bich décide de lancer d'autre produits du même genre et toujours dans le même esprit : peu cher et jetable.

   C'est ainsi qu'apparaissent en 1973 les briquets Bic. Ce sont les premiers briquets jetables. C'est une révolution. En effet, les briquets étaient alors considérés comme des articles de luxe.

   En 1975, il lance les rasoirs Bic qui sont les premiers rasoirs jetables.

   En 1988, Bich se lance dans un nouveau défi : le parfum. Il recrute les meilleurs parfumeurs pour créer un parfum bon marché à l'image des autres produits de la marque. Son idée était de le vendre dans les bureaux de tabac ou au caisses des supermarchés. Mais contrairement aux autres articles, c'est un échec. Pourquoi ? Car le parfum représente le luxe et le prestige, et que l'on ne peut en avoir qu'en payant cher.

 

    Conclusion

Et voilà, vous savez tout ! Je vous laisse mes sources :

- wikipedia.org -> Groupe Bic & Baron Bich

- bicword.com/fr/a-propos-de-bic/histoire/

- Images : Noé (stylos) // http://www.histoire-entreprises.fr/ (Marcel Bich)

Rédacteur en chef depuis la création de Brik@Brak (à laquelle j'ai contribué) en 2014, je suis maintenant le réalisateur et le monteur de toutes les vidéos de B@B. Je m'occupe également de la partie design du site. Toutes ces occupations font que je n'ai plus tellement le temps pour écrire des articles, mais ne vous inquiétez pas, j'en fais encore.

 

4 commentaires

#1  - Nestor & cie a dit :

C'est dommage que le parfum fut un échec !!!

Répondre
#2  - Noé a dit :

Effectivement !
Un parfum pas cher et qui sent bon, ça fait rêver !

Répondre
#3  - Pâko a dit :

le stylo bic ?
le briguet bic ?
le barfum bic ?
je ne sais le guel joisir... Bic et bic et golégramme...
(je grois gu'il est demps gue je soigne mon rhube...)

Répondre
#4  - Noé a dit :

😂

Répondre

Écrire un commentaire

Capcha
Entrez le code de l'image

Fil RSS des commentaires de cet article