Brik @ Brak

Journal Brik @ Brak

B@B#77 - Lefart le retour dernière partie

Rédigé par Alexis 2 commentaires

Lefart était toujours pendu, et seul, dans cette grange glauque et délabrée, lorsqu'une ombre se faufila derrière une poutre. On était en train de le détacher. Cette souffrance enfin finie, la sensation de strangulation était toujours là, mais Lefart savait qu'il n'allait pas mourir. Il le fut encore plus lorsqu'il découvrit le visage de son sauveteur.

"Papa ? Mais qu'est-ce que tu fais là ?

- Je suis venu te sauver, fils !

- Oui, ça je l'ai compris mais comment as-tu su que j'étais là ?

- L'instinct paternel, sûrement ...

- Non, mais sérieusement ...?

- Eh bien, lorsque tu as sonné plusieurs fois, tu nous as réveillés et je suis allé voir à la fenêtre.

- Pourquoi ne pas m'avoir ouvert ?

- Je voyais ce qu'il y avait derrière toi. Et ce menu fretin qui t'accompagnait avait déjà sorti les flingues. Tu penses vraiment que j'allais leur ouvrir ?

- Ah... ben non, évidemment.

- Lorsque j'ai vu qu'ils te menaçaient avec leur Desert Eagle, j'ai attendu qu'ils s'en aillent pour vous suivre discrètement. Je me suis garé dans le bosquet près de la grange et lorsque je les ai vus partir, je suis venu te sauver.

- Dis, tu trouves pas que ça sent ...?

- ... le brûlé ? Les salauds ! Ils ont foutu le feu à la grange pour faire disparaître le corps !

- Vite dépêchons-nous de sortir d'ici !"

Les deux hommes s'en allèrent rapidement, et se cachèrent dans le bosquet.

" Tu l'as garée où, la voiture ?

- Attends... euh... je sais plus.

- Elle est où, cette putain de caisse ?

- Je ... je sais pas ! Là-bas, au fond, je la vois !

- Attends papa ! Il y a une voiture qui s'arrête devant la grange.

Lefart se précipita vers la voiture de son père et alluma le moteur à toute vitesse, laissant son père dans la forêt.

- Christian ! CHRISTIAN !"

N'écoutant que son instinct, Lefart fonça sur la voiture qui inspectait la maison. Il la reconnut d'un coup d'œil, la voiture de ses ravisseurs ! La BMW conduite par Lefart roulait à vive allure lorsqu'elle emboutit la Mercedes de ses ravisseurs. Il chargea son arme, et vida la moitié de son chargeur sur les hommes de main de John Macronik, le pervers qui avait ordonné qu'on le tue. Le lâche était en train de courir. Lefart le rattrapa et le fit tomber par terre, braquant son revolver sur John.

" Allez y, Lefart ! Tirez ! Tirez si vous en avez le courage ! Tirez si vous en avez la force ! TIREZ ! De toute façon, la justice ne peut rien contre moi. Alors allez-y ! Tuez-moi !" Lefart chargea son arme et appuya sur la gâchette. Il avait tué John Macronik. Il lâcha son arme, et rentra dans la voiture. Il alluma le moteur et ramena son père à la maison. Etait-ce une bonne chose de l'avoir tué ? Lui-même ne le savait pas.

Rédacteur en chef depuis le début de l'aventure du journal, je suis plein de curiosité que j'aime vous faire partager.

Les tops et les "le Saviez-vous ?" sont mes articles les plus fréquents, mais il m'arrive d'écrire des articles sur un sujet précis.

 

2 commentaires

#1  - Youyou a dit :

Ouh là ! Il s'est bien débrouillé, le petit gars

Répondre
#2  - Noé a dit :

Effectivement...

Répondre

Écrire un commentaire

Capcha
Entrez le code de l'image

Fil RSS des commentaires de cet article