Brik @ Brak

Journal Brik @ Brak

B@B#71 - Lefart le retour partie 4

Rédigé par Alexis Aucun commentaire

Lefart était assis dans un bateau. Il regarda sa montre. 4 heures du matin. Les hommes de la CIA le conduisaient jusqu'en France pour dire au revoir à ses proches et simuler un accident. Après cela, il allait changer de vie et devenir membre de l'agence à part entière. Le bateau accosta au port de Douarnenez. Lefart sortit, non sans une pointe de mélancolie et de tristesse. Ils se dirigèrent vers la maison de ses parents.

"Mais il est 4 heures du matin ! Mes parents sont en train de dormir !

- Monsieur Lefart, nous n'avons pas le temps ! C'est maintenant, à 4 heures du matin, ou jamais !

- Bon ... D'accord. (Lefart appuya sur la sonnette. Rien ne se passa. Il réessaya, en vain.)

- Je ... je ne comprends pas, mes parents devraient être là !

- Glissez-leur une lettre dans la boîte, alors ! "

Lefart s'exécuta. Il sortit un calepin et un stylo, et se mit à écrire. Il retira la feuille, et la glissa délicatement dans la boîte, après quoi Lefart et ses nouveaux collègues s'éclipsèrent. Bientôt, Lefart sentit une lourde et froide chose dans son dos. Une arme. Un revolver.

" Mais ! Qu'est ce que cela signifie ?

- Changement de programme, Lefart ! Rentrez dans cette voiture. "

Lefart obéit. Que pouvait-il faire d'autre ? Et que lui voulaient ces hommes ? Il ne comprenait plus rien. La voiture parcourut plusieurs kilomètres avant de s'arrêter devant une vieille grange abandonnée. Lefart reconnu vite cette bâtisse.

" Mais ... c'est la ferme de mon grand-père ! Que voulez-vous faire ?!

- Intéressant, non ? D'après ce que nous savons, c'est aussi ici que votre grand-père mit fin à ses jours en se pendant, n'est-ce pas ?

- Mais comment savez-vous tout cela ?

- Oh, nous savons beaucoup de choses, au FBI.

- Au FBI ? Oh non, vous voulez me dire que vous faîtes partie du FBI ? Et que cette histoire de CIA n'était qu'une supercherie ?

- Tout cela était bien mis en scène, non ? Et que diriez-vous de subir le même sort que votre grand-père ? Comme ça, la boucle serait bouclée ...

- Vous êtes un monstre ! Un pervers !

- Si vous le dîtes ".  L'homme lui asséna un coup avec le canon de son revolver, qui assomma notre inspecteur. Tous les agents mirent la corde autour du cou de Lefart, qu'ils accrochèrent solidement à une poutre en hauteur. Lefart était debout sur une chaise, endormi, la corde bien serrée. L'homme qui l'avait assommé lui donna un coup de poing bien placé dans l'estomac afin de réveiller notre héros. Lefart ouvrit les yeux en criant de douleur. Il était plein de sueur. Les agents retirèrent alors la chaise et, contents d'avoir fini  leur travail, ils s'en allèrent, laissant Lefart, pendu, entre la vie et la mort...

Rédacteur en chef depuis le début de l'aventure du journal, je suis plein de curiosité que j'aime vous faire partager.

Les tops et les "le Saviez-vous ?" sont mes articles les plus fréquents, mais il m'arrive d'écrire des articles sur un sujet précis.

 

Écrire un commentaire

Capcha
Entrez le code de l'image

Fil RSS des commentaires de cet article