Brik @ Brak

Journal Brik @ Brak

B@B #42 - Inspecteur Lefart : Les lettres mystérieuses - Chapitre 1

Rédigé par Alexis 4 commentaires

Les lettres mystérieuses

Chapitre 1 : Est-ce l’œuvre du Mal …


Douarnenez, janvier 2012, 15h53

Louis Leneuve, un quadragénaire tout à fait normal, est retrouvé mort chez lui. Chose étrange, aucune trace d'effraction, aucune idée de la cause du décès. Il était allongé au sol, avec un masque noir, sans aucune décoration. Lorsque j'arrivai sur la scène du crime, je vis la mise en scène macabre de l'assassin. La victime, avec le masque noir, gisait à côté d'une inscription de sang indiquant « victime numéro 1 ». Puis grâce au rayons ultraviolets, 666, chiffre du diable, apparut à l'encre invisible.
« Hmmm... murmurai-je. Le meurtrier s'est bien appliqué pour faire cela. Et le « victime numéro 1 » nous fait penser qu'il y en aura d'autres . Au fait, qui nous a prévenu de la découverte du cadavre ? » Un silence de mort se fit. Un brigadier prit la parole :
« À vrai dire, nous ne le savons pas. C'est ce matin que nous avons reçu une lettre. La voici. » Le policier me tendit une enveloppe avec ce vers écrit à la machine à écrire :
5 victimes il y aura,
tuées telles des rats,
la dernière mon chef d’œuvre sera,
et dans les esprits gravée restera.
« Et c'est signé XXX » remarquai-je. Une idée me traversa la tête. « Agent Murlec, pouvez-vous me donner la lampe à rayons ultraviolets, s'il vous plaît ? » Le policier s’exécuta. Et, à l'encre invisible, un post scriptum était écrit :
Malin d'avoir utilisé la lampe à ultraviolets. Indice pour votre enquête : V1=satan. V2=Rock n'Harley. Oh ! J'oubliais ! Inutile de regarder à qui cette écriture correspond. Et mettez donc en route le magnétophone à côté de la victime. Bonne chance !
« Le magnétophone à côté de la victime ? Oh oui, il y en a un ! Je ne l'avais pas vu avant » commentai-je. Je m’exécutai, et mis en route le magnétophone, qui cria alors la célèbre chanson des Bee Gees, Stayin' Alive, en français « rester en vie ».

Mon domicile, 18h21
« Bon. Penchons-nous sur cette lettre. Je suppose que le V de V1 et V2 signifie Victime numéro 1 et numéro 2. Heureusement que j'ai demandé au poste un fichier sur notre victime.
Louis Leneuve, 46 ans, domicilié à Douarnenez. Commercial. Un mec tout à fait normal, en somme. Bon. Je vais aller voir sa fille, Julie Leneuve. Mais ce sera demain. J'ai un terrible coup de barre...»

Le lendemain, chez Julie Leneuve.
La pauvre était dépitée. Je commençai l'interrogatoire.
« Mademoiselle Leneuve, votre père avait-il un comportement suspect ces derniers temps ?
- Non, pas à ma connaissance. À moins que … Non ça m'étonnerait.
- Qu'y a-t-il ? Tout détail, même infime, peut m'aider dans une enquête comme celle-ci.
- Eh bien, il s'absentait souvent, ces derniers temps.
- Saviez vous où il allait ?
- Non, je n'en ai aucune idée.
- Votre père avait-il une voiture ?
- Oui …
- Et un G.P.S ?
- En effet.
- Eh bien dans la mémoire, peut-être trouverons-nous un indice de ces absences étranges? »

Mais le G.P.S ne nous donna aucun autre indice. À peine sorti de l'immeuble, le commissariat m'appela d'urgence.

Commissariat de Douarnenez, 9 heures 12

Lorsque j'entrai, l'agent Dumos me tomba dessus.
« Inspecteur ! Nous avons reçu une nouvelle lettre de l'assassin XXX.
- Ah oui ? Montre- la moi.
- La voilà. »
Je la lus à haute voix.

« Votre enquête patauge certainement … Je vais être sympa, je vais vous donner une adresse à visiter. Mais attention, l'heure tourne … Tic Tac Tic Tac Tic Tac …
XXX »

« Bon... Je lui fais pas confiance, c'est peut-être un piège, cette adresse, commentai-je, mais on peut pas se permettre de passer à coté d'un indice comme ça. Alors je demande une équipe pour venir avec moi là-bas. »


Douarnenez, devant une petite maison, 12h16.

« Bon, les gars, je propose qu'on demande à rentrer, commençai-je, si personne n'ouvre, on défonce la porte. On fouille la maison, et si quelqu'un trouve quelque chose, il me prévient. Allez, on y va. »

Je toquai à la porte, et comme personne ne répondit, je défonçai, avec les agents Dumos, Legrand et Leflec'h, la porte. La maison était vide. Je commençai donc à la fouiller. Un détail me surprit, dans le salon: j'entendais comme des voix qui venaient du dessous du tapis. Je l'enlevais, et, à ma grande surprise, il y avait une trappe qui menait vers le sous-sol de la maison. Je descendis avec mon équipe. Plus on avançait dans la cave, plus les voix s'intensifiaient. Ce que nous vîmes, mon équipe et moi, était des plus surprenant.
« Une secte sataniste … murmurait l'agent Leflec'h, à coté de moi. » Nous fîmes évacuer la maison, et nous procédâmes à un interrogatoire.


Salle d'interrogatoire, 12:57.

« Louis Leneuve faisait partie de notre groupe... fit Nicolas Duteuil, le gourou de la secte.
- Avait-il une place importante dans ce mouvement ?
- Non, il est arrivé il y a quelques semaines.
- Et que faites-vous dans votre secte ?
- Nous célébrons Satan ... 
- Euh … Bon. Pas d'autres questions. Vous resterez quand même suspect, monsieur.
- Mais vous ne pouvez pas m'arrêter, je n'ai rien fait de mal.
- En effet. Mais je peux vous maintenir en garde-à-vue pour le meurtre de Monsieur Leneuve. »  L'agent Legrand entra en trombe dans la salle.
« Inspecteur Lefart, on a reçu une nouvelle lettre de XXX!
- M***e ! Donnez-la moi. »

« Bonjour au commissariat de Douarnenez! Dans 5 heures, vous aurez un nouveau cadavre sur le dos ! Un indice ? Missiles. Bon courage !
XXX »
« Bon... On a un vrai problème. Mais je suis sûr qu'il y a un autre indice dans cette lettre. Agent Legrand, donnez-moi la lampe à rayons ultraviolets s'il vous plaît. » Grâce aux rayons ultraviolets, un autre texte apparut, au dos de la feuille : Plus que 3 victimes ! Tic, Tac, Tic, Tac, Tic, Tac,  BOUM !

« Pas très rassurant … remarqua l'agent Legrand.
- Je pense que ce n'est pas fait pour nous rassurer. Quelle heure est-il, agent Legrand ?
- 13h27.
- Donc à 17 heures, on aura un nouveau mort. Bon, décryptons la lettre. Missile … Missile... Hmmm... Le conservateur du musée de guerre ! C'est logique ! Allons vite le voir ! »

 

Src image : laposte.net

Classé dans : Alexis Mots clés : aucun

Rédacteur en chef depuis le début de l'aventure du journal, je suis plein de curiosité que j'aime vous faire partager.

Les tops et les "le Saviez-vous ?" sont mes articles les plus fréquents, mais il m'arrive d'écrire des articles sur un sujet précis.

 

4 commentaires

#1  - Koko a dit :

Trop bien l'histoire !
Vive la suite !!!

Répondre
#2  - Pâko a dit :

c'est quoi un "quadragénaire tout à fait normal" ?
pourquoi a-t-il été tué ?
qui est l'assassin ?
quelle est la marque du GPS ? Pourquoi il n'y avait pas d'indice ?
pourriez-vous expliquer un petit mieux ????
mais QUI EST L'ASSASSIN ???

Répondre
#3  - none a dit :

Bof ... On sait tout de suite que c'est Louis Leneuve l'assassin !

Répondre
#4  - alexis a dit :

@none :
Vous verrez bien ...

Répondre

Écrire un commentaire

Capcha
Entrez le code de l'image

Fil RSS des commentaires de cet article