Brik @ Brak

Journal Brik @ Brak

B@B - Attentats du 13 novembre : L'horreur dans la capitale française

Rédigé par Jean 2 commentaires

Ce matin la France se réveille sous le choc après les attentats à Paris. Après le 7 janvier 2015, il y 10 mois de cela, six attaques simultanées frappent la capitale française dans la nuit du 13 au 14 novembre 2015.

Le chef d'État s'est exprimé ce matin...

 

Ce qui s’est passé :

- Six attaques simultanées frappent la capitale française dans la nuit du 13 au 14 novembre 2015.

- Le bilan est d’environ 130 morts. Huit des assaillants seraient aussi morts, dont sept se seraient fait exploser.

- Chronologie : trois explosions ont d'abord retenti à Saint-Denis aux abords du stade de France, au cours du match amical France-Allemagne auquel assistait François Hollande. Les trois assaillants auraient fait sauter des ceintures d’explosifs, faisant une victime.

Cinq autres lieux parisiens sont touchés mais la chronologie des faits est imprécise : rue de la Fontaine au Roi (5 morts) , rue Bichat (12 morts) , boulevard Voltaire (un terroriste mort) , rue de Charonne (19 morts) . L’attaque la plus meurtrière s’est déroulée dans le Bataclan, une salle de spectacle. Pendant un concert, 3 hommes armés de kalachnikov seraient entrés dans la salle et auraient tiré dans la foule. Selon des sources, après l’arrivée du RAID (commando de la police), les 3 hommes se seraient fait exploser. Il y a eu plus de 80 morts et de très nombreux blessés, dont certains dans un état grave.

- L'état d'urgence et 3 jours de deuil national ont été déclarés par François Hollande. Les contrôles aux frontières ont été rétablis. La préfecture de police a appelé les Parisiens à rester chez eux.

 

Ce qui se fait en ce moment

Le ministère de l’intérieur mobilise :

- 730 sapeurs-pompiers de Paris

- tous les policiers du 36, quai des Orfèvres (environ 200 hommes)

- 1100 policiers chargés de sécuriser les environs et d'assurer l'ordre dans les rues, au Stade de France, aux péages de plusieurs autoroutes à la sortie de Paris pendant les événements

- environ 200 gendarmes

- 1 500 militaires en renfort

- 36 hôpitaux engagés dans le plan blanc pour être en capacité de recevoir des blessés

Après ces attentats, de nombreuses personnes se sont rendues à la fondation « Don du sang » pour venir en aide à tous les blessés !

 

Qui?

Selon un communiqué de l’Etat islamique, ce serait des envoyés de ce mouvement qui seraient les auteurs de ces attentats. L’Etat islamique, pour parler des 8 terroristes, parle des 8 frères. L’Etat français reste cependant encore vigilant sur ces revendications.

 

Je termine cet article sur un hommage à toutes les victimes, à tous les blessés et à leurs familles, aux forces de l’ordre, aux militaires, aux sapeurs-pompiers, aux médecins, …

 

 

2 commentaires

#1  - Pâko a dit :

Un gros MERDE aux gros porcs de fanatiques qui ne respectent pas la vie. Ces gens là n'ont qu'une religion : la HAINE. Tout le reste, c'est des foutaises. Une pensée émue pour toutes les victimes de tous les pays.
Fluctuat Nec Mergitur !

Répondre
#2  - bricabrac a dit :

@Pâko :
Nous avons beaucoup hésité à poster ce commentaire puisque nous pensons qu'à ce genre d'action terroriste il ne faut pas répondre par l'insulte, de plus que cela n'apporte rien.

Répondre

Écrire un commentaire

Capcha
Entrez le code de l'image

Fil RSS des commentaires de cet article